Archives du Blog

Télécharger le chapitre 7 du "Haystack Syndrome" en français

jeudi 3 novembre 2011, 07:45

Je mets gratuitement à votre disposition la traduction du chapitre 7 du "Haystack Syndrome" d'Eli Goldratt, intitulé "Exposing the Foundation of Cost  Accounting" - Exposé des bases  de la Comptabilité Analytique.

Pour pouvoir recevoir le lien vous permettant de la télécharger au format pdf, vous devez vous rendre sur la rubrique Contact du site, indique votre adresse mail et taper le mot HAYSTACK dans la zone message.

Bien cordialement.

Contact

Un forum francophone sur la Théorie des Contraintes

mercredi 2 novembre 2011, 10:45

J'ai créé il y a aujourd'hui trois ans sur le réseau professionnel Viadeo un groupe de discussion (un hub dans le langage Viadeo) dédié à la Théorie des Contraintes.

Ce hub compte aujourd'hui 285 membres, très majoritairement des français. Il peut - c'est tout l'intérêt du web - accueillir aussi nos cousins canadiens, belges, suisses ou de l'Afrique francophone.

Voici le lien pour vous inscrire sur Viadeo(l'inscription de base est gratuite)/ vous pouvez aussi cliquer sur le logo :
http://join.viadeo.com/step/registration?lang=fr

puis ensuite pour visiter le hub :
http://www.viadeo.com/groups/?containerId=0021jij3qjw6gryg

"Ce hub a pour vocation de favoriser les échanges en français entre les initiés (rares en France) et les demandeurs d'information sur la Théorie des Contraintes, une philosophie globale du management fondée sur la logique scientifique et la méthode socratique, inventée et diffusée par le Dr Eliyahu Goldratt et ses disciples, et sur ses méthodes et outils d'une efficacité exceptionnelle en matière de processus d'amélioration continue des organisations, de la gestion de projets et de la conduite du changement."

Alors, à très bientôt sur le hub.
Bien cordialement.  

Herbie n'est pas très loin...

Cliquez pour agrandir l'image vendredi 14 octobre 2011, 12:35

Voici un petit problème - trouvé sur le net -  qui illustre bien l'intérêt qu'il y a à comprendre les effets de la contrainte sur la performance du système.
L'image parle d'elle-même.
Notez votre réaction intuitive. Puis réfléchissez.
La solution et quelques commentaires suivront dans quelques jours.
Bien cordialement.

Commentaires

Posté le 16/10/2011 07:23 par Joel-Henry GROSSARD
Bien entendu, il faut écarter de l'énoncé la solution consistant à faire porter les plus lents par les plus rapides sans dégrader leur performance.

Posté le 24/10/2011 20:08 par Jean-Francois Brodeur
Et bien cela fait une semaine puis-je me risquer? Ma réaction intuitive, les plus vite en premiers, ainsi les plus lents n'obstrueront personne. Soit 10-5 (sous-total 10 min) puis 2-1 (sous-total 2) grand total 12 min, mais je suis curieux de la bonne réponse???

Posté le 24/10/2011 21:02 par Joel-Henry GROSSARD
Jean-François, merci de votre commentaire.La réaction intuitive, les plus rapides en premiers, n'est pas la bonne réponse. Au contraire, les plus lents en premiers assurent un passage en 10 mn. C'est conforme à la solution montrée dans le But par Eliyahu Goldratt dans la ballade des scouts. Herbie, le scout le plus lent, lorsqu'il est placé en tête, permet d'assurer le déplacement le plus rapide de l'ensemble de la colonne.Mais revenons au pont:Appelons nos piétons A =1 mn (lire A qui traverse le pont en 1mn), B=2 mn, C= 5mn et D=10 mn. L'énoncé précise que pas plus de 2 piétons ne peuvent se trouver en même temps sur le pont. Voici un exemple de solution : CDBA. C et D partent ensemble. Nous décomptons le temps dès leur départ. C (5 mn) arrive au bout du pont à la mn 5, D (10 mn) est alors quelque part sur le pont. B (2 mn) part alors et arrive au bout du pont à la mn 7, D (10 mn) est toujours quelque part sur le pont. A (1 mn) part alors et arrive au bout du pont à la mn 8. D (10 mn) est depuis 8 mn sur le pont et finit par arriver de l'autre côté à la mn 10. Temps total : 10 mn.Bien cordialement.

Justin Roff-Marsh et le Sales Process Engineering                                      cliquez sur l'image 

Cliquez pour agrandir l'image jeudi 6 octobre 2011, 06:03

Justin est l'inventeur et le promoteur d'une solution TOC pour les forces de vente, le Sales Process Engineeering, qu'il est en passe de rendre accessible à tous dans un livre dont le titre (provisoire ?) est "The Machine".
La solution qu'il propose tient en un slogan "Quatre rendez-vous par jour, cinq jours par semaine".
L'idée innovatrice de la solution part d'un double constat : "Seules les opportunités de vente à un prospect sont génératrices de Throughput nouveau" et  "Le vendeur est la contrainte du système".
Justin organise la force de vente, autonome dans les approches traditionnelles, dans un cadre de division du travail qui rend chaque maillon du système dépendant - un premier maillon génère des contacts utiles (les prospects), un second génère les rendez-vous, le vendeur couvre le rendez-vous de vente.
Créer l'interdépendance (comme sont interdépendants les coureurs d'un relais qui se passent le témoin)permet de gérer le système selon les principes de la TOC.
On peut enfin mesurer, manager et contrôler sa force de vente et obtenir les résultats spectaculaires dont la Théorie des Contraintes est coutumière.
Bien cordialement.

TOC et TRIZ

samedi 1 octobre 2011, 23:30

Les similitudes entre les deux approches, TRIZ(1) et la Théorie des Contraintes, qui ne m'avaient parues évidentes jusqu'à présent, sont bien réelles :

1) Ce sont deux théories au sens que donnent les scientifiques à ce mot : "un modèle ou un cadre de travail pour la compréhension de la réalité". Cette définition est loin de l'acception courante plutôt restrictive de ce terme qui considère la théorie comme "une idée ou une connaissance spéculative et vraisemblable, souvent basée sur l'observation ou l'expérience, donnant une représentation idéale, éloignée des applications ". TRIZ et TOC sont, au contraire, des démarches éminemment pratiques et pragmatiques.

2) TRIZ et TOC utilisent toutes les deux une approche intellectuelle logique indépendante du domaine du problème à résoudre et des disciplines concernées par les solutions. La TOC s'est dotée d'outils logiques puissants les Thinking Processes (Processus mentaux) à portée universelle. TRIZ recense des principes de réflexion en nombre fini et répertoriés. Les deux théories postulent ainsi que la démarche d'innovation peut donc s'apprendre.

3) "Il n'y a pas de conflit dans la réalité" énonce la TOC qui, comme TRIZ, refuse le compromis. Les deux théories visent une solution gagnant/gagnant. C'est le rôle de l'Evaporating Cloud, extraordinaire outil logique de résolution de conflit imaginé par Eliyahu Goldratt, l'inventeur de la TOC.

4) La TOC et TRIZ se rejoignent aussi sur le fait qu'il n'y a pas de limite à l'amélioration des systèmes, la TOC quand elle propose sa démarche d'amélioration continue en 5 étapes focalisée sur la contrainte du système et qu'elle prétend de façon imagée que "même le ciel n'est pas la limite", TRIZ quand elle déclare que toute solution innovante augmente le niveau d'idéalité du système.

Voyez-vous d'autres similitudes ?

Bien cordialement.


Copyright © 2018. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSContactez l'auteur à jhgrossard@theoriedescontraintes.fr